Actualités

LG et Motorola avec des modèles d’outsiders

Les deux constructeurs encore en retard par rapport à Samsung et Huawei profitent du CES et du Mobile World Congress en février prochain pour se préparer à commercialiser leur smartphone pliable sur le marché. Si 2019 est possible, 2020 pourrait être la bonne année pour lancer des produits similaires à ceux du coréen ou du chinois. Pour l’heure, c’est LG qui travaille activement sur deux modèles. Puisqu’en plus d’un modèle pliable dont la ressemblance avec le ZTE de Samsung est frappante mais dispose d’un avantage considérable, le prix est allégé. De plus c’est un smartphone enroulable que prépare la firme pour espérer se placer au milieu de la concurrence. Tout d’abord le LG G8 embarque une coque qui permet de transformer l’écran et ainsi d’obtenir un smartphone pliable.  Si très peu d’informations techniques figurent sur le nouveau LG G8. En revanche le téléphone enroulable que prépare la marque est lui une révolution.

 

En effet si aucun nom commercial n’est prévu pour le moment, LG travaille activement sur un modèle qui pourrait lui permettre de mettre en difficulté le téléphone pliable. À se demander si la firme a réellement les épaules pour lancer un smartphone pliable ambitieux. Si elle anticipe sur une version encore améliorée du smartphone pliable c’est qu’il espère se démarquer de tous ses concurrents actuels qui développent de modèles pliables qui n’ont pas encore trouvé preneur sur le marché. L’entreprise n’a pas dévoilé davantage sur son LG G8 avec un deuxième écran en option. La version originale du G8 conserve les atouts des smartphones actuels. Si elle envisage un écran supplémentaire, on imagine que le double capteur photo et l’écran de 6,1 pouces seraient maintenus.

 

Motorola mise sur le retour du Razr pour lancer un téléphone pliable. La dénomination commerciale n’est pas un hasard pour la firme qui s’appuie sur son téléphone à clapet d’époque qui a déjà eu un écho très particulier lorsqu’il a été lancé au début du siècle. Une révolution qui a facilité la prise en main du téléphone. D’ailleurs la feuille de route du Razr serait déjà bien avancée puisque Motorola a déposé un brevet pour configurer un smartphone pliable qui serait différent de ce que propose Samsung ou encore LG ou Huawei. Pour faire original, la firme propose un téléphone qui dispose bien d’un double écran mais s’appuyant sur le système du clamshell pour dévoiler ce second écran utile avec la technologie OLED qui vient compléter le dispositif technologique du smartphone. En plus de la technologie Motorola propose un capteur photo et un capteur d’empreintes digitales. De quoi faire saliver les impatients qui souhaitent retrouver le confort d’un téléphone d’époque mais d’une grande modernité. Toutefois aucune date n’a été dévoilée pour la commercialisation ou le lancement de la production du nouveau Razr.

 

La concurrence entre les cinq marques auxquelles s’ajoutent les prototypes en cours d’Apple et Google promettent une belle concurrence pour les smartphones pliables. Les constructeurs ont développé des stratégies différentes avec des objectifs sur le long terme qui ne sont pas les mêmes. Aujourd’hui Samsung est le plus avancé mess des challengers comme Huawei ou encore Royole sont dans le sillage du Coréen pour essayer de capter une part de marché importante. Pourtant le frein principal de la technologie du smartphone pliable et sans aucun doute son prix. Mais selon plusieurs spécialistes, si les prix sont si élevés au début de la commercialisation, il y a une logique de coût à respecter. En effet avec la production en masse que s’apprêtent à faire les différentes entreprises high-tech, l’espoir d’une économie d’échelle est permis pour indexer le prix vers un budget plus cohérent pour les consommateurs de smartphones pliables.